Échelle de performance CO₂

Dans le cadre de la certification de l’échelle de performance CO₂, Jansen Recycling Group établit tous les six mois une empreinte CO₂ de ses activités. Cette empreinte donne un aperçu de la quantité totale de gaz à effet de serre émis. Cette empreinte est le point de départ de la réduction des émissions à l’échelle de l’entreprise et de la surveillance de l’effet des mesures. L’objectif est de réduire de 20 % les émissions de CO₂ par tonne traitée dans les champs d’application 1 et 2 d’ici 2020, par rapport à l’année de référence 2014.

Par rapport à l’extraction à partir de matières premières primaires (minerais), la production de nouveaux matériaux ferreux ou non ferreux à partir de matériaux recyclés (matières premières secondaires) permet d’économiser jusqu’à 90% des émissions dans la chaîne. Cependant, le traitement de la ferraille coûte aussi beaucoup d’énergie. Vous trouverez de plus amples informations dans les rapports du Programme de Gestion de l’Energie au bas de cette page et dans notre Rapport Annuel sur la responsabilité sociale de l’entreprise.

Champ d’application 1 : les émissions directes de CO₂ provenant de sources propres, telles que la consommation de diesel des grues de transbordement et des chariots élévateurs.

Champ d’application 2 : émissions indirectes de CO₂ provenant de la production d’électricité et de chaleur que nous achetons et consommons. Les émissions de CO₂ ont lieu à la centrale électrique, mais comptent pour notre empreinte.

Champ d’application 3 : les émissions indirectes de CO₂ causées par les activités commerciales des autres, en particulier les émissions causées par le transport maritime et routier.

Empreinte 1er semestre 2018

Au total, l’empreinte de CO₂ de Jansen Recycling Group a augmenté de 7,2 % dans les champs d’application 1 et 2 au premier semestre 2018 (par rapport à la moitié des émissions en 2017).

Dans le champ d’application 1, l’empreinte de CO₂ a légèrement diminué. Surtout parce que  le gaz naturel  est acheté  en tant que gaz écologique avec un taux d’émission zéro. La consommation de carburant des machines est restée pratiquement la même. Et ce, malgré l’augmentation de 5,4 % du tonnage, ce qui est une bonne chose. La cause en est le remplacement des vieilles grues par de nouvelles grues plus efficaces.

Dans le champ d’application 2, l’empreinte de CO₂ a augmenté. Le facteur d’émission de l’électricité a été considérablement augmenté (de 526 à 649 g CO₂/kWh). La consommation électrique de Jansen Recycling Group est très élevée en raison des machines qui y circulent (chariots élévateurs et grues). Cela a un effet assez négatif. Notre objectif principal est d’atteindre une réduction de 20 % de CO₂ en 2020 par rapport à 2013 (sur la base des champs d’application 1 et 2, par rapport au nombre de tonnes de déchets recyclés).

Empreinte 2017

Dans les champs d’application 1 et 2, nous avons produit un total de 190 tonnes (4,2 %) d’émissions de CO₂ plus efficaces en 2017. Cela s’explique principalement par le fait que nous avons traité beaucoup plus de tonnes de déchets. De plus, le déménagement de Rotterdam à Dordrecht a nécessité le chargement d’environ 5.000 tonnes de matériel supplémentaire, ce qui a entraîné un double travail de grue.

Il est également frappant de constater qu’en 2017, nous avons utilisé davantage de gaz inhibiteurs pour l’oxycoupage. De plus, nous avons parcouru plus de kilomètres dans le champ d’application 2, en particulier en provenance et à destination de l’Extrême-Orient. Dans le champ d’application 3, le transport maritime a augmenté en raison de l’augmentation des exportations. Le transport routier a diminué.

Les mesures

La mesure la plus importante qui assurera à la fois la réduction des coûts et du CO₂ est le transfert des activités non ferreuses de Rotterdam à Dordrecht. Il en résulte moins de déplacements de personnes et de matériaux entre les sites, une utilisation plus efficace des machines et une consommation d’énergie moindre pour un immeuble de bureaux.

La maintenance des machines est également un facteur important pour un fonctionnement aussi efficace que possible. En 2017, nous avons mis en service un certain nombre de nouvelles grues de transbordement. Les Liebherr E-944 (Dordrecht) et E-943 (Vlaardingen) électriques fonctionnent depuis 2013 et économisent 1000 litres de carburant et 40% des émissions de CO₂ par semaine par rapport aux grues à moteur diesel.

Une autre mesure importante est la numérisation de tous les travaux. Cela a peu d’influence sur l’empreinte de CO₂, mais apporte des avantages environnementaux. Par exemple une consommation moindre de papier, d’encre et d’imprimés. Et indirectement moins de transport en réduisant les livraisons postales.

Nous voudrions également faire référence à notre Programme de Gestion de l’Energie (PGE) :

Energie Management Programma 2016 (NL)

> Energie Management Programma 2017 (NL)

> Energie Management Programma 2018 (NL)

SKAO

Jansen Recycling Group participe à l’échelle de performance CO₂, sous la responsabilité de la fondation SKAO (Fondation Sous-traiter & Entreprendre en se souciant de l’environnement).

Comment pouvons-nous vous aider ?

Appelez-nous au +31 78 652 26 33

Envoyez un message WhatsApp

Envoyez un message email